Stephanie Alexandra Joseph

 In Mon histoire

Nom: Stephanie Joseph Alexandre

Âge: 29 ans

Lieu de naissance: Haïti

Diagnostic: cancer du sein, stade 2 grade 3

Âge du diagnostic: 12 jours après mon 28e anniversaire

Citation ou proverbe préféré:  »when life gives you lemons, sell them and buy shoes! » haha

Chanson qui vous inspire: Full circle, de Half Moon Run

Objet préféré que vous apportiez à votre traitement: un t-shirt de Rocky sur lequel mes amis ont tous écrit des messages d’encouragement.

————————————————–

Quelle a été votre réaction initiale lorsque l’on vous a appris que vous étiez atteint de cancer?:

Je me suis demandé comment j’allais l’annoncer à ma mère et à ma sœur. C’est la première chose qui m’est passée par la tête. L’inquiétude pour mes proches a été ma première réaction.

 

Vers qui vous vous êtes tourné pour avoir du soutien?:

Vers Dieu, ma famille et mes amis.

 

Qu’est-ce que les amis ou des membres de la famille ont fait ou ont dit qui vous a particulièrement touché?:

Ils m’ont organisé un concert bénéfice pour ramasser des fonds pour m’aider financièrement. Mes anciens professeurs du secondaire ainsi que des amis que je n’avais pas revus depuis des années y étaient présents.

 

Qu’est-ce qui a constitué un de vos plus grands défis et comment y avez-vous fait face?: Lorsqu’on m’a annoncée que je devais tout recommencer une deuxième fois (chimiothérapie et chirurgie) car il restait encore des cellules cancéreuses résiduelles suite à mon premier traitement. Pour y faire face, j’ai pleuré. Beaucoup. J’ai laissé sortir mon découragement et ma fatigue, ensuite j’ai relevé mes manches et avec l’aide de mes proches, j’ai tout recommencé.

 

Que faisiez-vous pendant vos moments plus tranquilles pour demeurer occupé?:

Je n’ai jamais eu des moments tranquilles. J’avais TOUJOURS quelque chose à faire (des projets, travail, sorties entre amis, mon implication à la fondation du cancer du sein du Québec). Je crois que cela m’a permis de garder le focus ailleurs que sur la maladie et ainsi garder le sourire.

 

Quels sont les défis auxquels vous êtes confrontés comme jeune adulte comparativement à ceux qui sont diagnostiqués plus tard dans la vie?:

TOUT. Physiquement et mentalement. Quand nous avons le cancer à un si jeune âge, nous devons faire le deuil de plusieurs choses que nous n’avons même pas encore vécues. Il y a beaucoup de choses auxquelles on doit dire adieu sans même savoir ce que cela implique car nous n’avons même pas pu les expérimenter avant d’y renoncer. Par exemple, ayant eu une double mastectomie, je devais faire le deuil de pouvoir allaiter mon enfant un jour. Et pour une jeune femme n’ayant jamais eu d’enfant tel que moi-même, l’impact est plus grand puisque je n’aurai JAMAIS droit à ce privilège. Jamais. Je ne saurai jamais ce que ce lien primaire avec mon enfant aurait pu m’apporter en tant que mère. Tandis que pour des femmes plus âgées, ayant déjà eu une famille, le deuil de l’allaitement se ferait peut-être d’une façon moins traumatisante.

 

Meilleurs conseils pour d’autres jeunes adultes atteints de cancer?:

Ne vous isolez pas. Il est facile de se dire que personne dans notre entourage ne nous comprend vraiment. Et c’est peut-être vrai. Mais malgré tout ils sont là. Du mieux qu’ils peuvent. Alors laissez-leur la chance d’être là pour vous car l’étendue de leur soutien vous surprendra et parfois ça sera la seule chose qui vous gardera encore debout, prêts à vous battre.

Showing 2 comments
  • Roz Agulnik
    Répondre

    as a 2-time breast cancer survivor, I would love to have this in English also

    • Cancer Fight Club
      Répondre

      WE have a lot of english blogs about breast cancer, please go through our blog roll where you might find waht you are looking for. We are working on translation. Thank you!

Laissez un commentaire

16 + seize =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commencez à taper